Comment faire une photo de la Super lune

 

-Équipement

Le matériel nécessaire est composé comme suit: appareil photo reflex numérique, objectif souhaité (grand angle, téléobjectif, téléconvertisseur), trépied solide, une tête (idéalement une rotule), un câble de déclenchement à distance.
 

 

-Le trépied

Lorsque vous arrivez à l’emplacement, placez le trépied juste au point de prise de vue prévu et assurez-vous qu’il est stable.
 

 

-Désactiver la stabilisation de l’objectif

Si votre objectif comporte une fonction permettant de stabiliser les vibrations lors de la prise de vue à main levée, désactivez-le. Étant donné que vous allez utiliser un trépied, cette fonction peut tenter de compenser les vibrations inexistantes et de rendre les images floues. Vous ne voulez pas avoir une lune floue après tout le planning, non?
 
Utilisez également un câble ou un périphérique de déclencheur à distance pour éviter tout bougé provoqué par vos mains. De la même manière, je vous recommande d’activer le délai d’exposition / verrouillage du miroir pour éviter tout risque de bougé de l’appareil photo dû au claquement du miroir avant l’exposition.
 
Enfin, si vous n’avez pas de déclencheur ou que vous l’avez laissé à la maison, réglez l’appareil photo sur une minuterie. De cette façon, vous éviterez également le bougé de l’appareil photo causé par vos mains et la gifle du miroir.
 

 

-Retirer le filtre UV

Les filtres ultraviolets (UV) sont parfaits pour protéger votre objectif, mais vous n’avez pas besoin d’un verre supplémentaire sur celui-ci pour prendre cette photo. Enlevez-le!
 

 

-Enregistrer en RAW

Tirez toujours dessus RAW. Ce format de fichier d’image vous permet d’utiliser les données d’image enregistrées par le capteur de l’appareil photo pour produire des images de meilleure qualité que JPG.
 

 

-Photographier en mode manuel

La prise de vue en mode manuel vous donne le contrôle total sur l’exposition en réglant la vitesse d’obturation, l’ouverture et l’ISO à votre guise.
 

 

-Distance focale

Votre composition désirée détermine la distance focale à utiliser. Si vous souhaitez capturer autant de paysages que possible tout en prenant une petite lune, optez pour une focale courte (8 à 35 mm). Si vous avez un sujet de premier plan auquel vous voulez donner de l’importance, rapprochez-vous-en.
 
Au contraire, si vous souhaitez capturer une grande lune par rapport au cadre et au sujet, utilisez une focale de 400 mm, 500 mm (ou plus, utilisez un téléconvertisseur si nécessaire) et éloignez-vous du sujet. Quelle distance exactement? Cela dépend de la taille de la lune que vous voulez.
 

 

-Exposition: ISO, vitesse d’obturation et ouverture

L’heure de prise de vue que vous avez planifiée vous indiquera également l’élévation du soleil et, par conséquent, les conditions d’éclairage et l’exposition dont vous aurez besoin. Les conditions d’éclairage naturel déterminent la luminosité de la lune par rapport au paysage.
 
Quand il fait trop sombre (altitude du soleil inférieure à -6 °), la lune est très claire et le paysage très sombre. D’une part, si vous exposez pour le paysage, vous obtiendrez une lune surexposée. La lune apparaîtra comme un cercle blanc sur la photo. Par contre, si vous exposez pour la lune, vous obtiendrez un paysage sous-exposé (idéal pour les silhouettes de pleine lune).
 
Si votre intention est d’exposer correctement la lune et le paysage, vous avez deux options: photographiez deux expositions, puis fusionnez-les ou photographiez à l’heure dorée ou à l’heure bleue (profitez des lumières de la ville pour éclairer le premier plan).
 
Il y a une autre possibilité. Si votre appareil photo vous permet de photographier plusieurs expositions, vous pourrez alors obtenir l’image en un seul fichier RAW.
 
Outre l’élévation du soleil (la lumière dont vous disposerez), vous devez tenir compte du fait que la lune se déplace rapidement dans le ciel. Vous devrez donc utiliser une vitesse d’obturation rapide pour éviter de capturer la lune à la traîne.
 
Sous chaque photo de cet article, vous trouverez les informations EXIF avec l’ISO, la vitesse d’obturation et l’ouverture utilisées. Vérifiez-les et essayez de comprendre le type de lumière naturelle que vous voyez sur la photo.
 
Quelle est la bonne exposition? Eh bien, c’est ce que je fais en fonction de l’élévation du soleil.
 
Heure dorée avant le coucher du soleil ou après son lever (altitude du soleil entre 6 et 0 degrés):
 
Lorsque le soleil est au-dessus de l’horizon, la lune a une teinte pâle. C’est moins visible et aussi moins intéressant. Mais lorsque le soleil a une altitude inférieure à 1 ° C, la lune commence à gagner du pouvoir.
 

Paramètres d’exposition recommandés:

 
Ouverture: f / 8 ou plus large, comme f / 5 ou f / 5,6, selon la quantité de lumière disponible (moins de lumière).
Vitesse d’obturation: entre 1/200 et 1/8.
ISO: je commence par l’ISO de base de la caméra (généralement ISO 100 ou 200 selon la caméra) et je relève l’ISO en fonction des conditions d’éclairage. La valeur ISO doit rester entre 100 et 1600.
 
Heure dorée après le coucher du soleil ou avant le lever du soleil (altitude du soleil comprise entre 0 et -4 degrés):
 
Ce type de lumière naturelle vous permet de capturer les bonnes couleurs et la texture de la lune et du paysage en une seule exposition. Plus le soleil se couche, moins la lumière est disponible et plus il est difficile d’exposer. Il y aura un moment où la lune commencera à être surexposée. Pendant cette partie de l’heure d’or, la lumière change très rapidement.
 

Paramètres d’exposition recommandés:

 
Ouverture: vous commencerez probablement par une ouverture de f / 8. Mais au fil du temps, vous devrez régler l’ouverture maximale de votre objectif. Cela vous permettra d’augmenter la quantité de lumière collectée et d’éviter d’augmenter l’ISO plus que nécessaire. En général, ces ouvertures sont de f / 4 ou de f / 5,6 si vous utilisez un objectif téléobjectif. Ou même, plus petit si vous utilisez un téléconvertisseur.
Vitesse d’obturation: entre 1/100 et 1 seconde.
ISO: entre 200 et 400, mais vous devrez peut-être l’augmenter pour compenser l’exposition.
 
Blue Hour (altitude du soleil entre -4 et -6 degrés):
 
J’adore photographier la lune à l’heure bleue dans un paysage urbain. La lumière artificielle éclairera le paysage et permettra de capturer à la fois la lune et le paysage en une seule exposition. Lorsque vous photographiez en dehors de la ville, dans la nature, vous aurez probablement une lune surexposée. A moins que vous n’ayez décidé d’exposer correctement la lune. Ensuite, le paysage aura l’air sous-exposé.
 

Paramètres d’exposition recommandés:

 
Ouverture: Je choisis généralement des ouvertures plus petites (f / 11 et f / 16) pour obtenir des lampadaires sous forme d’étoiles brillantes.
Vitesse d’obturation: dans ce cas, je règle d’abord l’ISO, puis la vitesse d’obturation pour obtenir une image bien exposée. La vitesse d’obturation peut varier de 1 / 250 s à 3 secondes. Faites attention au mouvement de la lune. Lorsque vous utilisez des vitesses d’obturation lentes, le risque est de capturer la lune en fuite.
ISO: entre 200 et 400. Poussez-le si vous avez besoin de compenser l’exposition.
 

 

-Mise au point (focus)

Le but ici est de maximiser la profondeur de champ pour que le paysage et la lune soient parfaitement nets. La mise au point dépend du choix de l’objectif focal et de la zone couverte par le paysage:
 
Focales courtes (8 à 35 mm): faites la mise au point à la distance hyperfocale, en veillant toujours à ne pas vous échapper. Mieux vaut se concentrer un peu plus loin que la distance hyperfocale. Cela garantira que tout à l’horizon est au point. Une chute courte effacera tous les éléments à l’horizon (montagnes, lune). Vous pouvez calculer la distance hyperfocale à l’aide de notre calculateur de profondeur de champ pour une distance focale, une ouverture et un modèle d’appareil photo donnés.
Longues focales (50-500 mm et plus): Lorsque le paysage couvre une zone importante de l’image, vous devez faire la mise au point environ au tiers du cadre. Mais lorsque la lune et le sujet couvrent la majeure partie de la photo, vous devez faire la mise au point sur le sujet. L’exemple typique sont les silhouettes de la pleine lune.
 

 

-Balance des blancs

Réglez la balance des blancs sur manuel. En fonction de votre choix de distance focale et des couleurs du ciel, je vous recommande de jouer avec ces chiffres:
 
Lors de la prise de vue avec un téléobjectif (400 mm, 500 mm et au-delà), j’utilise la balance des blancs pour la couleur de la lune: 3400K.
Lorsque vous souhaitez inclure le paysage dans la photo et que vous utilisez donc une distance focale courte, mon choix de balance des blancs dépend des couleurs que je vois dans le paysage:
Pour potentialiser les tons bleus, j’utilise une balance des blancs entre 3400K à 5000K
Pour potentialiser les tons dorés, j’utilise une balance des blancs entre 6000K et 7500K.
 
Impressionnant!
 

Félicitations, vous avez tout!

 
L’emplacement, l’idée, la planification et les réglages de l’appareil photo … tout ce dont vous avez besoin pour prendre une superbe photo de Super lune.
 
Tout ce que vous avez à faire est d’agir et de faire votre photo!
 
Et si vous échouez à cause de la météo, du mauvais cadrage, de la mauvaise planification, des mauvais réglages… Voilà, nous nous améliorons tous. N’abandonnez pas, continuez à apprendre et à lutter contre toutes sortes d’adversités. Tôt ou tard, vous y arriverez!
 
Source : Photopills